MY OWN TOKONOMA


Du 19 Avril au 15 Mai 2017

Le Tokonoma est une alcôve située dans la salle de réception des maisons traditionnelles japonaises, à l’endroit même où les derniers rayons de lumière atteignent leurs points de chute.
L’hôte de la maison y présente sa collection d’oeuvres, et dans la tradition : une oeuvre murale (calligraphie), une céramique ainsi qu’une composition florale (Ikebana).
Le goût et l’esthétique de l’hôte est ainsi défini par la qualité de son Tokonoma.
Dans son ouvrage, l’Eloge de l’Ombre, Junichirô Tanizaki écrit : «Nous avons dans nos pièces de séjour ce renfoncement qu’on appelle le Tokonoma, que nous ornons d’une peinture, d’un arrangement floral, mais la fonction essentielle de cette peinture, ou de ces fleurs n’est pas décorative en soi, car il s’agit plutôt d’ajouter à l’ombre une dimension dans le sens de la profondeur. Dans le choix même de la peinture, ce que nous cherchons d’abord c’est l’harmonie entre elle et les murs du Tokonoma, ce que nous appelons Toko-utsuri”.
Les japonais considèrent que les objets, pour être beaux, doivent-être devinés, entrevus, sous certains contours et non apparaître dans la trivialité d’une évidence sans charme.
A travers l’ouvrage de Tanizaki, The Impermanent Collection a relevé un dispositif spatial et curatorial digne d’interêt et souhaite présenter lors de sa prochaine exposition d’art et de mobilier contemporain un Tokonoma au sein de la galerie. Les artistes et designers présentés au sein de ce dispositif sont :
Sophie Dries, Donald Judd, Marie Corbin et Benoît Maire pour le collectif Ker-Xavier, Augustus Thompson, Ulrich Wulff.
Le Tokonoma et les Ikebanas seront conçus par Eugénie Frémiot avec le soutien de l’Atelier van Wassenhove.
Au cours de l’exposition la composition intérieure du Tokonoma changera.